22.2.16

tu le vois, le menhir toujours debout ?

Oh oui, bien sûr,
des doutes, j'en ai plein.
Il paraît que lorsqu'on a connu une perte dans l'enfance
on continue à douter toute sa vie qu'on mérite d'être encore là.
Peut être que c'est ça,
ou pas.
Certains matins, je me sens menhir
et le soir, je suis grain de sable.
En ce moment, je suis très sensible aux mensonges qui pleuvent.

Life with love, lies and past.
I am not perfect of course
but who is perfect ?

4 commentaires:

sylvie kapal a dit…

j'ai ça dans mon enfance et j'ai ça aussi en doute perpétuel.....ça fait aussi avancer, creuser, chercher....bon lundi

christine gio a dit…

Et un matin, tu es Hélène.

Miss Marmotte a dit…

Rhhhoooo, je suis toute chavirée, dans ce bateau, je ne pensais pas que vous aviez découvert le passager clandestin, je mettais faite si petite dans ce rêve, pour savourer et rester longtemps....j'ai tellement l'impression d'un écrit sur moi.....! bon qu'à cela ne tienne, je reste dans ce navire et je suis maintenant Menhir, un jour il est important de prendre sa place, la vraie....tantantan.....euh, déjà, j'ai un doute, ne me serai-je pas un peu emballer sur ce fait là...? chut....je suis cachée....!

Miss Marmotte a dit…

"emballée" héhé.....^_°

Enregistrer un commentaire