9.11.15

des graines d'espoir, de tournesol et de poireaux























Les fées au dessus de mon berceau ont dû être un peu distraites tout de même,
je me dis ça, des fois,
quand je ne comprends plus rien aux autres autour.
Quand je vois que machinette fait le contraire de ce qu'on avait décidé de faire,
quand je vois que machin chouette s'énerve au sujet d'un rien,
quand je vois que truc bidule dit ânerie sur ânerie avec une certitude désarmante.
Je me sens parfois un peu seule dans ce cageot...

Thinking about people who act in a way that defies all logic.
I am so different ?
I am alone in that crate ?

4 commentaires:

Et-fée-mère a dit…

Hum, ça me fait penser à moi avec les sentiments humains et de se demander : c'est moi qui ai un problème ou les autres ?
Peut-être un peu des deux...surement;)

christine gio a dit…

Les chiens aboient la caravane passe. Je suis une caravane qui oublie les graines de poireaux, de tournesol mais qui emporte les graines parfaites d'instant.

sylvie kapal a dit…

comme je suis heureuse de revenir chez vous! retrouver la douceur et la poésie

Miss Marmotte a dit…

mince, mince, mince, flûte, zut, crotte......et, puis d'un autre côté je me dis qu'il n'y a pas que moi dans ces circonstances là....alors si vous êtes seule dans votre cageot, disons qu'il existe d'autres cageots.....

Enregistrer un commentaire