3.8.12

vieilles pierres























Il m'arrive toujours le même truc quand je découvre un joli coin,
je m'arrête devant une maison abandonnée,
une vieille ferme endormie derrière des volets fermés.
Et je rêve de l'acheter,
de la réveiller en m'y installant l'été,
d'y accueillir les enfants de mes enfants,
et de repeindre les volets en bleu lavande.
Je la photographie pour ne jamais l'oublier
et garder en moi les doux rêves que j'ai fait devant sa grille cadenassée pendant quelques semaines.


Every summer,
I dream in front of an abandonned house,
an old farm forgotten behind its closed shutters.
Then I dream I will buy it a day,
I will welcom my children's children.
Not to forget it and dreams I made
I photography it.

3 commentaires:

Loumelia a dit…

Je fais exactement la même chose que toi et ça fait bien rire mon mari, qui me dit que je dois être la femme qui "possède" le plus grand nombre de vieilles maisons abandonnées!
Bon week end

McdsM a dit…

Je vois que nous sommes en 'communauté d'esprit'. Biz

Guillaume a dit…

Qui sait ...

Enregistrer un commentaire