19.10.11

pour le meilleur
















Je suis la mère d'un petit garçon qui joue à 1, 2, 3, soleil tout seul, pendant un quart d'heure.
Je l'ai contemplé à travers la fenêtre parler à ses copains imaginaires et leur dire avec conviction qu'ils avaient bougé.
Lui, il est le petit frère d'une grande fille qui mange du chou fleur cru en dessert.
"Tu sais qu'il y a des chocolats liégeois ?"
"Mais maman, j'adore le chou fleur cru, pourquoi je ne pourrais pas le manger en dessert ?"
Elle, elle est la petite sœur d'un grand garçon qui a déjà sa grosse voix de monsieur,
mais qui a encore l'âge de glisser un caleçon sur sa tête pour se faire un chapeau et défiler dans la maison en faisant des bisous au public incrédule.
Il y a des jours délicieux, d'une telle évidence.


I am the mother of a little boy who plays at 1, 2, 3, sunlight alone for a quarter of an hour. 
I looked at him through the window talking to his imaginary friends and saying them with conviction that they had moved. 
Him, he is the little brother of a big girl who eats raw cauliflower for dessert. 
"You know that there are chocolates Liege?" 
"But Mom, I love raw cauliflower, why I could not eat for dessert?" 
Her, she is the little sister of a big boy who has yet his big "sir" voice, 
but still the age of drag shorts over his head to get a hat and march through the house by kisses his public. 
There are days of such evidence.

4 commentaires:

lespommettesduchat a dit…

ces jolis portraits me donnent le sourire : )

Emma a dit…

Ta petite ménagerie! Ça donne envie de venir passer un mercredi chez vous!

l'Ange Mimosa a dit…

quelle famille ! j'aime beaucoup ce que tu nous en dis !

Dominique a dit…

Plein de bisous à mes neveux !

Enregistrer un commentaire